Aller au contenu principal

Qui sommes-nous ?

L’initiative Women and Girls in Tech (#WoGiTech) est née d’une volonté de démocratiser le numérique dans une approche intergénérationnelle. Découvrez comment ce concept s’est développé et a permis de toucher des milliers de femmes !

Descendre au bloc suivant

L’origine et le déclic intergénérationnel

@SANDDELA et @DlgNoemie, mère et fille, deux générations de femmes engagées, travaillent toutes deux dans la tech. Elles livrent sur leur blog leurs points de vue complémentaires et s’enrichissent mutuellement, grâce au numérique. De cette histoire familiale est née une envie : développer les échanges intergénérationnels autour de la Tech pour lutter contre le syndrome de l’imposteur, partager et faire mieux connaître les opportunités du monde numérique. Sur la base de cette idée, les événements Women and Girls in Tech réunissent des femmes et des filles de plusieurs générations, qu’elles soient professionnelles, apprenantes ou débutantes, autour des opportunités offertes par le numérique et les technologies.

Le constat de fond

Depuis l’invention du premier programme informatique par Ada Lovelace en 1843 et pendant plus d’un siècle par la suite, il a semblé naturel que les femmes soient douées et intéressées par la tech et les sciences dites « dures », avant d’être supplantées par la figure du « geek » tel qu’on le connaît dans les années 80.

Aujourd’hui plus que jamais avec l’apogée de l’intelligence artificielle, il est crucial que les femmes et jeunes filles réinvestissent la tech : 170 000 à 212 000 postes dans le numérique risquent de ne pas être pourvus en France en 2022 si la tendance actuelle se poursuit, alors même que les femmes ne représentent actuellement qu 16% des travailleurs de la tech, et moins de 10% de étudiants dans les écoles d’ingénierie informatique.


Le collectif à l’origine de Women & Girls in Tech

Sandrine Delage, Head of Change Makers & Prospective à la BNP Paribas a rencontré Dorothée Roch, la cofondatrice et directrice générale de BecomTech au Women Forum et elle avait cette ambition de créer de l’espace pour les filles afin d’œuvrer dans plus de mixité dans l’informatique et le numérique.

BECOMTECH est une association qui sensibilise, initie et accompagne des filles à partir de 14 ans dans leur exploration, leur acquisition de compétences, leurs découvertes du numérique et des métiers

BECOMTECH

WoGiTech est un espace pour tous les âges et était parfaitement compatible avec le projet de la communauté des ambassadrices de BecomTech qui ont entre 14 et 24 ans et sont plus de 300 femmes engagées dans cette mixité.

Le public de WoGiTech c’est les jeunes filles et aussi leurs parents !

Frédéric Bardeau, le président et co-fondateur de Simplon, a rendu possible la mise en place de plusieurs programmes pour les femmes dans la tech mais aussi un en particulier, pour les parents, les professeurs, les collègues, les conseillers d’orientation.… Qui s’appelle les intrépides de la tech. Le but est d’éviter la déprescription, soit le fait de décourager les filles et les jeunes filles qui veulent se lancer dans la tech.

Simplon est une école inclusive qui propose des formations aux métiers du numérique dans toute la France et à l’international : dev web, cybersécurité, cloud devops, IA, formations intensives, formations courtes etc.

Pédagogie Simplon

En 2016/2017, Sandrine Delage rencontre Solenne Bocquillon- Le Goaziou, la secrétaire générale de l’association Digital Ladies & Allies et co-fondatrice de la startup Soft Skills.

Les DL&A sont à la base des femmes qui se rencontrent sur Twitter et qui ont des sujets communs sur le digital. Sandrine et Solenne se rencontrent lors de la journée de la femme digitale et elles décident de mettre en lumière toutes les femmes de la tech sur les réseaux sociaux.

Digital Ladies & Allies (DL&A) est une association de loi 1901 cofondée en 2018 avec 300 experts du numérique en France – femmes & hommes. C’est un « DoTank » de synergie d’actions pour booster la diversité & les femmes dans la Tech. No Blah — Blah Actions Only !

DLA

Sandrine devient membre de l’association et met en place des actions au sein de son entreprise, la BNP Paribas. Au lancement du projet, elle a invité la responsable diversité groupe aux évènements de DL&A, puis elle a crée un groupe de travail en interne pour créer les premiers évènements et enfin elle est devenu la co-fondatrice et organisatrice des évènements WoGiTech avec Simplon, DL&A, BecomTech.

BNP Paribas s’est engagé dans des objectifs concrets : embaucher + de 1000 femmes dans les métiers IT d’ici 2024. Toute l’entreprise doit bouger : comment on les accueille, on les retient, on les valorise… Les femmes qui viennent dans l’entreprise doivent pouvoir évoluer, être reconnue, avoir des objectifs de femmes managers et comité de direction de tout ce qui concerne l’IT.

Première banque de l’Union européenne et acteur international de premier plan, le groupe BNP Paribas accompagne l’ensemble de ses clients – particuliers, associations, entrepreneurs, PME, grandes entreprises et institutionnels – dans la réussite de leurs projets grâce à des solutions de financement, d’investissement, d’épargne et de protection.

Le collectif Women & Girls in Tech

Créée en 2018 et comptant aujourd’hui plus de 200 membres, avec une audience de près de 300 000 abonnés sur les réseaux sociaux, l’association Digital Ladies & Allies s’engage pour la mixité numérique. En janvier 2020, l’association a contribué au rapport du Women’s Forum sur l’émancipation économique des femmes remis au gouvernement et faisant l’objet d’un projet de loi en mars 2020.

Digital Ladies and Allies et Sophie Viger de l'école 42

Partenaire privilégié de l’association, BNP Paribas s’engage avec elle à provoquer le déclic du numérique chez les femmes et jeunes filles, en montrant aux collaboratrices du Groupe et à des jeunes filles encore en train de décider de leur cursus qu’elles ont un rôle à part entière à jouer dans la tech.

Sketchnote Wogi Tech



Le Scale Women In IT Pledge

Parallèlement et toujours dans l’optique de promouvoir les femmes dans la Tech, Simplon et les Digital Ladies & Allies ont lancé une initiative destinée à booster le nombre de femmes employées dans le monde dans la Tech : le Scale Women In IT Pledge (SWIIT Pledge)”.

Consistant à recueillir des 1000 promesses d’embauches de profils féminins pour des métiers techniques du numérique, le SWITT Pledge a permis à plus de 38 entreprises de s’engager et à ce jour à former et recruter plus de 38 femmes.

Scale Women In IT Pledge



L’équipe #WoGiTech

Sandrine Delage

Merete Buljo

Aline Cannesson

Frédéric Bardeau

Eric Thienot

Bénédicte Pasquet